Catégories Blog, Création d'entreprise, Espace Franchise

La franchise : une alternative à l’entreprenariat ?


La franchise a le vent en poupe actuellement. L’une des raisons ? Elle est une alternative à l’entreprenariat mais sans de nombreux risques.

Depuis la création du modèle de franchise en 1930, le nombre d’entreprises franchisées n’a cessé d’augmenter. Tous les secteurs ont désormais leur franchise : mode, automobile, prêt-à-porter, restauration…

L’alternative à l’entreprenariat

Le franchiseur s’engage à fournir au franchisé, une marque, un savoir-faire et un accompagnement. Cet échange de bons procédés a permis à la France de se hisser en haut du classement européen. Le marché pèse aujourd’hui plus de 32 milliards d’euros.

Beaucoup se lancent dans la franchise car elle représente plus de fiabilité pour ceux qui veulent se reconvertir. En effet, son taux de réussite est plus important qu’un autre commerce. D’autant que la majorité des franchises dépassent souvent les 5 ans d’activité. Autre chiffre important : les trois-quart des franchisés sont d’anciens salariés, souvent attirés par les différents choix offerts par les réseaux.

 

Les étapes essentielles

Nous en avons déjà parlé sur le blog mais il est important de bien connaître les points essentiels à connaître avant de se lancer dans cette alternative à l’entreprenariat.

– Le bilan personnel et votre apport
Avant de vous lancer en franchise, prenez le temps de réfléchir à votre futur. Ce projet professionnel est-il compatible avec votre vie professionnelle ? Quelles sont vos compétences, vos atouts et vos faiblesses ? Votre apport financier est souvent déterminant dans le choix d’une franchise. Pensez donc à faire une estimation du budget global de votre projet. Si vous n’avez pas d’apports en capitaux propres, renseignez-vous auprès des banques sur les emprunts possibles.

– Le choix du franchiseur
Choisissez un projet qui vous plaît. Car être franchisé engage un partenariat avec le franchiseur sur de nombreuses années. Prenez le temps de mener l’enquête, établissez un tableau comparatif des différentes enseignes qui vous intéressent. Vous aurez accès au DIP (obligatoire avant toute signature de contrat). Ce Document d’Informations Précontractuelles vous donne toutes les informations essentielles sur le franchiseur : marché, poids du réseau, perspectives de développement…

– Rédigez votre business plan
Rédigez un business plan. Cela vous permettra de vérifier la faisabilité de votre projet à travers une étude de marché et un plan de développement. N’oubliez pas l’établissement des prévisions financières pour votre activité (3 à 5 ans). Et pensez à vous entourer d’experts.
A noter que votre enseigne doit être visible et doit répondre aux besoins du secteur. Ainsi, étudiez la concurrence dans votre zone. Par ailleurs, pensez à choisir un statut juridique adapté pour votre activité.

– Signature du contrat de franchise
Le contrat reprend l’ensemble des conditions vues avec le franchiseur. N’oubliez pas d’inscrire les conditions de renouvellement et de résiliation ou cession de contrat qui sont très importantes.