Catégories Blog, Espace Franchise, General

Fiche 39 Revente de votre franchise


Revente de votre franchise

Si se mettre à son compte en devenant franchisé est une chose, la revente de votre franchise quelques années après, en est une autre.

Les contrats de franchise ont une durée standard de 5/7 ans, à l’issue de cette période, il existe plusieurs cas de figure, tenant compte bien entendu des dispositions du contrat de franchise, que vous avez passé initialement.

Revente de votre franchise

Que peut-il se passer à l’issue du contrat ?
Croyez bien que c’est une question à se poser, car il s’agit là d’un point essentiel, que bien peu de nouveaux franchisés abordent lors de la signature, et c’est un tort !
Pour vous donner une petite idée, nous avons reçu lors de réunions d’information, plusieurs centaines de candidats qui souhaitaient intégrer une franchise, et nous allons peut-être vous étonner, mais moins de 10% posent la question concernant le terme du contrat.

Que peut-il donc se passer ?

Voici en détail les cas les plus probables
1) Dans le premier cas, les deux parties s’entendent pour renouveler le contrat, c’est une situation très fréquente, qui confirme d’ailleurs, que la décision réciproque prise initialement était la bonne.
2) Second cas de figure, les deux parties souhaitent également renouveler mais… la tête de réseau, c’est-à-dire le franchiseur souhaite modifier la règle du jeu.

Explication

Il n’est pas rare qu’à l’échéance du contrat, certains réseaux souhaitent modifier les montants des redevances, ou réclamer un nouveau droit d’entrée, soyez particulièrement vigilant sur ce point dès le départ, car ensuite il sera trop tard.

3) Dans le troisième cas, le réseau souhaite cesser la collaboration, en d’autres termes, il ne renouvelle pas le contrat, cela peut arriver, surtout si vos relations se sont détériorées avec le temps, et sont donc devenues conflictuelles.
Bien entendu, vous conservez votre entreprise, mais dans le cadre de conditions très strictes comme par exemple :
L’abandon immédiat de l’utilisation de la marque sur l’ensemble de votre communication, cela va de vos cartes commerciales, à la décoration de votre véhicule, en passant par les encarts publicitaires etc…
Dans ce cas, vous devez absolument suivre ces obligations dans un délai défini, ce délai est généralement celui du préavis.
Faute quoi, vous vous exposerez à une action, qui pourrait vous être très préjudiciable.
Avant de vous engager, nous vous conseillons donc vivement de consulter le contrat à ce sujet, s’il n’en fait aucune mention, n’hésitez pas à demander le rajout d’une clause précisant clairement ce cas de figure.

Sachez toutefois que la majorité des réseaux, prévoient cette situation dans leurs contrats de franchise, si ce n’est pas le cas, ou pire, si le franchiseur refuse de mentionner cette clause, vous connaissez désormais la conduite à tenir…

4) Nous en arrivons maintenant, à la situation dont nous vous avons parlé en début d’article, c’est-à-dire que vous souhaitez quitter le réseau MAIS en revendant votre entreprise.
Il s’agit d’un cas très fréquent, mais qui peut se révéler problématique, c’est la raison pour laquelle il doit être étudié dès le départ, c’est-à-dire AVANT la signature initiale.
En effet, si vous avez tout à fait la possibilité, de céder votre entreprise au terme du contrat, il est important de noter que le réseau aura son mot à dire dans la transaction.

Explication

 

Si vous-même avez intégré le réseau en question, c’est parce que vous l’avez choisi, mais aussi parce que le réseau vous a sélectionné, et c’est là que se fait toute la différence.
Tout franchiseur sérieux, sélectionne avec le plus grand soin ses futurs franchisés, parce que ce sont ceux qui vont représenter la marque, sur leurs zones de chalandise respectives, ce sont toujours eux qui vont créer l’identité, et refléter l’image de la marque en local.
Il faut donc bien intégrer dès le départ, que lorsque vous voulez céder votre entreprise à l’issue du contrat, vos intérêts et ceux du réseau peuvent diverger.
VOUS recherchez un repreneur.

LE RÉSEAU recherche un franchisé, entrant dans ses critères de sélection.
Vous voyez où nous voulons en venir ?

En d’autres termes, un potentiel repreneur, même s’il est très intéressé, n’entrera pas forcément dans les critères du réseau, ce qui pourrait annihiler vos espoirs de cession rapide, car refusé par le franchiseur.
Mais rassurez-vous, il existe une solution, à condition là encore de l’avoir prévue dès le début.
Sur la plupart des contrats de franchise, il existe une clause à ce sujet, voici un exemple de ce que l’on peut y trouver.

Lorsque vous avez un repreneur potentiel, et que les négociations sont bien avancées, vous devez avertir le réseau et les mettre en contact, le franchiseur étudiera alors son profil pour le valider ou pas…
La tête de réseau dispose d’un délai, qui est généralement d’un mois, pour vous donner sa réponse.

Deux situations peuvent alors se présenter :

 

Le réseau valide la candidature par écrit, auquel cas, vous pouvez procéder à la transaction sans difficultés.
En revanche, si le réseau refuse votre repreneur potentiel, considérez qu’il doit avoir ses raisons, et qu’il sera très difficile de le faire changer d’avis.
La meilleure chose à faire dans ce cas, est d’informer au plus tôt votre repreneur potentiel, de façon à ne pas lui faire perdre son temps.
Ensuite, vous devez vous mettre en quête d’un nouveau candidat, et recommencer le processus.

Rassurez-vous, ni vous ni le réseau, n’avez intérêt à ce que ce petit jeu dure trop longtemps, et le franchiseur ne peut raisonnablement refuser plus de deux candidats à la reprise.
Là encore, cette clause doit être clairement définie dans le contrat de franchise initial, si ce n’est pas le cas, parlez-en et obtenez des informations écrites, qui feront partie des clauses de l’engagement commun.
Croyez bien qu’il est important que vous soyez prudent sur ce point précis.

EN SYNTHÈSE
Pensez dès le début, à ce qu’il va se passer au terme du contrat de franchise, qu’il dure 5, 7 ans ou plus, cela passe vite, très vite, alors prenez les devants, et ne négligez aucun point qui pourrait vous apparaître aujourd’hui comme un détail.
Vous ne vous en porterez que mieux le moment venu !

Retrouvez l’intégralité du programme EN VIDÉO

Merci d’avoir lu l’article France Consulting intitulé “Revente de votre franchise”